Mes passions, mais aussi les vôtres !

Le site du této

 
 
 



Structures haubannées :


Montée des structures qui supportent les caténaires. Au fond, à droite, il est possible de voir la structure qui n'a pas été encore  rallongée. La nacelle rouge permet aux ouvriers d'attacher les haubans.

 

Terminal d’Eurotunnel - Pas de Calais - 2002

Les autres sites



Massifs "bas de rampe" :


Vue sur les quais existants, en cours d'exploitation permanente durant le chantier. En bas, vue sur le coffrage des fondations qui vont soutenir le futur portique dit « de bas de rampe » sur lequel est attachés l'éclairage, l'horloge et les téléphones de secours.

Les "auges" :


Le coffrage et le ferraillage des « auges » . Sur ces « auges », les rails sont posés mais surtout viendront s'appuyer les vérins des rames. En effet, les wagons sont posés sur des vérins et ne bougent ni au déchargement ni au chargement des véhicules. Car le passage aurait trop secoué les rames.

Les efforts sont importants : le poids des wagons (60 tonnes) plus le poids des véhicules légers ou bien les wagons pour poids lourds de 40 tonnes avec des camions 38 tonnes voire plus.

Couverture du canal :


Une partie du canal a été couvert pour pouvoir ajouter une voie d'accès. Les buses métalliques sont fixées sur les bajoyers du canal. Particularité de ce canal : le fil d'eau est plus bas que le niveau de la mer. Le canal rejette les eaux de pluie dans 3 immenses bassins par le biais de pompes grande capacité. Ensuite, l'eau part dans un canal plus haut que le niveau de la mer ...... vers la mer. Sur ces buses un géotextile spécial, filtrant et drainant canalise les eaux sortant du talus vers les réservations sous les tôles.



Le départ vers le tunnel :


Le faisceau départ avec en cours de pose, les voies nouvelles. Des tonnes de ballast sont déversées sur les plateformes terrassées et drainées. A gauche, de grands paravents protègent les rames qui sont très hautes et peu stables à vide, contre les vents de travers.

Les caractéristiques principales :

2 quais supplémentaires de 900 m (chargement des véhicules), 5 rampes pour y accéder, terrassement des voies, assainissement, couverture d'un canal en buses métalliques ou avec des dalles sur micropieux, extension des structures supports de caténaires.


Biblio :

Revue Travaux n°786 : le géocomposite drainant de la couverture du canal

Setec tpi


Mes anecdotes :

L'arrivée des 7 Mégawatt : c'était les toutes dernières locomotives d'Eurotunnel !

Les locomotives les plus puissantes et rapides d'Europe !

Même les TGV sont très loin du compte ....

"Parce que vous comprenez, les rames avaient du mal à monter à la sortie du tunnel !"

Créé sur un Mac