Mes passions, mais aussi les vôtres !

Le site du této

 
 
 

Sorderettes amont:


En pleine construction de la tête amont. Le petit ruisseau sur le côté est à craindre, bien qu'il paraisse innocent. En effet, il y a dans cette vallée, des coulées de boue tristement célèbres où des pans entiers de montagne glissent dans la vallée. De plus, pour rendre plus "amusant" le chantier, il y a aussi plusieurs galeries de charbon abandonnées et toutes ne sont pas connues.

Une de ces galeries fit un joli débourrage un vendredi après midi sans raison ! La nationale qui passe dessous, fut recouverte d'une épaisse couche de boue ocre, couleur donnée par une bactérie qui se développe avec l'oxyde de fer. Les voitures qui circulaient furent repeintes provisoirement malgré nous !!

Tunnel des Sordorettes - Savoie - 1997

Les autres sites

Sorderette amont


Après la mise en circulation, le tunnel sert pour la voie montante et la voie descendante circule à l'extérieur. Donc en partant de droite à gauche, vous avez :

- l'Arc, rivière capricieuse souvent en crue,

- la route nationale,

- la voie descendante de l'A43,

- la voie montante de l'A43 dans le tunnel des Sorderrettes,

- la galerie SNCF  (non visible sur cette photo),

- la galerie EDF (non visible sur cette photo).


Ne pas oublier en travers de toutes ces voies, les galeries de charbons connues ou inconnues !

Sorderettes aval:


En haut de la photo, l'immense dépôt du marin des Sorderrettes et du tunnel d'Orelle, dont une grande partie a été réemployée. Au milieu coule la rivière !

A ses côtés, la nationale en circulation. Puis le tunnel des Sorderettes en construction et en bas, le tunnel SNCF. Cachée sous terre. Reste la galerie EDF qui est parallèle de la voie SNCF.

Les caractéristiques principales :

335 m de long creusé à l‘explosif (soutènement Nouvelle Méthode Autrichienne et lourd), 3 voies,

un Ouvrage d’Art Courant à l'amont, plusieurs murs de soutènement, travaux acrobatiques de soutènement, remplissage et injection de galeries de charbon abandonnées, trois rameaux de drainage visitables.


(154 MF HT soit 23,5 M€)


Les sites qui en parlent :

Cat.inist (pour l'essai d'une nouvelle génération d'explosif pompable.)

Setec.tpi


Mes anecdotes :

Les incidents bien sûr ! Un glissement de terrain au dessus d'une route nationale, débourrage de mine de charbon abandonnée, 2 ruptures de parois clouées, un départ de feu !

Le tout dans une vallée splendide ........... mais bien améliorée par les travaux de l'A43 !

Créé sur un Mac